Porter atteinte au Saint-Sacrement c’est nier tout cela, c’est refuser l’Amour que Dieu nous porte et par lequel Il nous a sauvé en se livrant totalement aux mains des pécheurs.
Il n’est pas forcément utile de spéculer sur les intentions du ou des auteurs de cet acte, prions au contraire pour le salut de leur âme. Cette atteinte au signe de la Communion nous invite à renforcer notre unité dans le Christ; dans la prière, les sacrements et en particulier dans une vie et une dévotion eucharistique toujours plus intenses.

Notre évêque monseigneur Jean-Pierre Batut, viendra célébrer une messe de réparation à la chapelle d’Effiat, le samedi 31 octobre à 9h30 du matin. D’ici-là, celle-ci restera fermée, la messe du vendredi matin aura lieu à l’église Sainte-Croix ; les autres églises de la paroisse, par précaution, resteront provisoirement fermées en dehors des célébrations.

Ce vendredi 16 octobre, jour où nous fêtons sainte Marguerite-Marie Alacoque qui a reçu ce message du Seigneur : « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, [...] jusqu’à s’épuiser et se consommer pour leur témoigner son amour, et pour reconnaissance je ne reçois de la plupart que des ingratitudes... », je vous invite à offrir un jeûne en réparation et à venir à l’église Sainte-Croix pour un temps de prière en commun de 20h00 à 21h00.

Gardons au cœur les paroles du Seigneur le soir du Jeudi-saint : « Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde. » (Jn 16, 33)

Julien Fafart + curé